Un beau témoignage sur le courage d’Etre soi !

Une belle leçon d’humilité de Jean Galfione.
#routedurhum2018 #courage #humilité #intelligenceémotionnelle #QdP

Les courage, c'est savoir reconnaître ses limites

Le courage est souvent perçu à travers ceux qui sont forts, qui savent prendre des risques, qui s’acharnent coûte que coûte, qui s’obstinent pour réussir à tout prix. 

Mais le courage ne serait-il pas aussi savoir reconnaître ses limites, accepter avec dignité et humilité ses émotions et prendre cette décision difficile d’assumer le présent?

Pour moi le courage c’est justement, en ces contextes économiques et relationnels complexes, d’assumer d’Etre Soi avec dignité en toute situation.
Le courage, c’est cette force intérieure de savoir reconnaître aussi sa fragilité, c’est oser se montrer vulnérable, c’est être humble. 

Bravo à Jean Galfione ! Une belle leçon d’intelligence émotionnelle et de QdP (Qualité de Présence) !

Le courage, une denrée rare en entreprise

Le courage devient hélas de plus en rare en situation de travail. Combien de Managers, de dirigeants manquent cruellement de courage, d’humilité face à leurs difficultés managériales, leur limites, leur fragilité ?Combien mettent même leurs collaborateurs en difficulté par manque de courage ? 

Curieux de connaître votre point de vue sur ce sujet…..vos commentaires m’intéressent. Vous avez besoin de développer votre intelligence émotionnelle pour retrouver votre courage ? Contactez-moi.

Comment avoir du courage ?

Le courage se mobilise à travers une dynamique intérieure complexe et interdépendante.

La bonne nouvelle : le courage se développe, s’apprend !

Voici quelques pistes de travail pour renforcer votre courage.

La conscience de soi : être vigilent et attentif à ce nous vivons, ressentons. Etre dans l’instant. La PRESENCE

L’intelligence émotionnelle :  reconnaître les émotions que nous ressentons et apprendre à les décoder et à composer avec. Savoir les vivre et les assumer. Accepter l’instant présent sans résistance. COMPRENDRE

La confiance en soi : être au clair avec ses capacités et savoir reconnaître ses limites, assumer et vivre la situation telle qu’elle est. RISQUER, DECIDER, PASSER A L’ACTION

L’estime de Soi : se trouver digne d’Etre, d’exister indépendamment du regard que pourront porter les autres sur soi. OSER ETRE SOI

Par où commencer ?

Un conseil de lecture…

Et puis tout simplement contactez moi et nous regarderons ensemble de quoi vous avez besoin.

Vous avez une problématique, elle est forcement liée à la Qualité de Présence !

#2/ 5 Astuces pour conserver son capital vacances au travail

« Mes vacances ? Pff…, elles sont déjà bien loin tu sais,
 j’ai déjà la tête dans le guidon ! »
Qui n’a pas déjà entendu un ou une collègue s’exprimer ainsi quelques semaines,
 voire pire, quelques jours après sa reprise ?

A quoi bon partir en vacances alors ?!

Perso, moi, ça me choque toujours d’entendre ça. Qu’est-ce que cela veut dire?

Une semaine, deux semaines de vacances parfois même plus, et d’un revers de main, on a tout oublié ! Plus rien, adieu les bénéfices… Mais à quoi bon partir en vacances, alors ? Autant rester travailler, ne pas prendre ses congés et se les faire payer si c’est pour, en quelques jours seulement, perdre tout son capital bien-être. A quoi bon, partir aussi loin, parfois, dépenser l’argent mis de côté pendant des mois voire une année, souvent, tout préparer si longtemps à l’avance pour finalement ne conserver que quelques photos ou vidéos qui s’entasseront rapidement dans votre smartphone et n’en retirer que quelques heures ou quelques jours de bien-être. Tant d’effort, pour ça, cela ne vous semble pas ridicule ? Moi, si.

Il y a donc ceux qui reprennent à fond, direct la tête dans le guidon comme si leurs vacances n’avaient été qu’une douce parenthèse, et ceux qui ont un gros coup de blues, pendant quelques jours, à la reprise de leur travail ! Deux situations différentes qui renvoient à une même situation, priorité au travail !

Tant de bons moments vécus, oubliés, qui pourtant pourraient bien être au service de votre bien-être de façon durable !

Eviter le coup de blues de la reprise

Un tiers des salariés ont un coup de blues à leur reprise du travail. Et le phénomène se renforce encore plus après les vacances d’été. En effet, la reprise du travail est une période de transition parfois difficile à gérer. On passe d’un état de grande liberté dans la gestion de nos rythmes de vie avec la possibilité de satisfaire un certain nombre de nos besoins, en tout cas, nous nous l’autorisons souvent bien plus pendant nos vacances, à un rythme de vie avec plus de contraintes : travail, enfants/ados, foyer à gérer, etc… qui nos compriment forcement plus dans le temps. « La routine quoi ! » me diraient certains, le vieil adage: « métro, boulot, dodo ».
L’ anti-bien-être durable !!

Alors j’ai décidé de vous donner quelques conseils pour conserver votre capital bien-être/vacances au travail. Si, si c’est possible…..!! Même après un mois de reprise ! 

Mais alors, c'est quoi la recette ?

C’est simple : un soupçon d’intention, un brin de vigilance, un zeste de pratique quotidienne, un peu de volonté et surtout beaucoup de Qualité de Présence ! Et le tour est joué. Vous pourrez savourer régulièrement les bénéfices de vos vacances, conserverez votre endurance et surtout votre bien-être aussi bien dans votre vie professionnelle que dans votre vie personnelle.

Alors passons à la pratique …

1. Evitez le claquage, gérez vos rythmes de travail

Les sportifs de haut niveau le savent bien, après tous leurs championnats, leurs vacances ou après une blessure, la reprise doit être faite avec intelligence sinon c’est le claquage assuré !

Comment font-ils ? Ils « gèrent », tout simplement, leur reprise. De retour à l’entraînement, ils font attention à ne surtout pas vouloir mobiliser directement toutes leurs aptitudes physiques. Etape par étape, ils remobilisent leurs corps dans l’effort et dans le temps pour éviter tout risque de blessure.

Et vous savez quoi?
Vous êtes des sportifs de haut niveau !
 Dans certaines entreprises ou institutions, la compétition, c’est tous les jours, 8 heures par jour, toutes les semaines et des mois durant. Sauf que, bien souvent, vous n’avez les aptitudes ni physiques, ni mentale d’un sportif de haut niveau, et vous n’avez pas son staff pour s’occuper de vous.

Alors, pour éviter tout risque de claquage, vous devez maîtriser vos efforts, y aller étape par étape, gérer vos rythmes de travail. « Inutile de charger la mule »… Vous le savez, vous avez la capacité d’absorber une grande quantité de travail, alors, dossier après dossier, projet après projet, à vous de bien « gérer » vos efforts dans le temps et d’évaluer l’intensité d’énergie que chaque activité va vous demander.

On commence la journée en douceur, comme un sportif en « échauffement », et au fil des heures on libère son énergie et on s’autorise des « SAS » de récupération régulièrement pour entretenir son endurance. En fin de journée, on ralentit son rythme (moins d’intensité dans le travail, faîtes des tâches qui demandent moins d’aptitudes intellectuelles ou moins de concentration) pour clôturer sa journée et préparer celle de demain en mode « étirement ».

2. Entretenez votre état d'esprit positif

Pendant les vacances, votre principal objectif est de VOUS FAIRE PLAISIR. Alors pourquoi s’arrêter quand vous reprenez le travail ? Beaucoup de gens s’autorisent à faire des choses qu’ils n’ont pas l’habitude de faire, ils en éprouvent souvent beaucoup de plaisir, mais dès qu’ils reprennent leur travail, terminé, ils arrêtent, convaincus qu’ils n’ont plus le temps ou qu’ils ne peuvent plus le faire. Pas étonnant de se sentir tendu(e), stressé(e), aigri(e), énervé(e) après sa reprise du travail et de perdre tous les bénéfices de ses congés.

La solution : continuez à vous faire plaisir et faîtes ce qui vous semble bon pour vous. Trouvez les moyens les plus pertinents pour continuer d’avoir vos petits moments à vous, de satisfaire vos besoins à travers des activités qui riment pour vous avec PLAISIR ! Allez au cinéma, faites du sport, filez au théâtre, bouquinez, lézarder, nagez, sautez, dansez que sais-je encore, gardez vos bonnes habitudes des vacances.  

Continuez de vous faire plaisir pour entretenir votre état d’esprit positif. Hé oui, un état d’esprit ça s’entretient, ça s’entraîne même ! Chaque semaine, vous devez instaurer un temps dédié pour vous.

3. Remémorez-vous vos bons souvenirs, stimulez votre mémoire !

Un petit coup de blues, une folle envie de retourner à la plage, à la montagne, là où vous avez vécu un ou des bons moments, pas besoin d’attendre vos prochaines vacances, faites appel à vos souvenirs. Replongez dans vos photos, elle servent bien à cela, non ? Plutôt que de les laisser s’entasser dans votre téléphone ou dans un disque dur, regardez-les, pour qu’elles vous inspirent et libèrent de nouveau tout ce qu’elles représentent pour vous.

Plutôt que de passer son temps a regretter ce que l’on n’a plus et à se projeter dans ce que l’on a pas, autant exploiter positivement ses souvenirs, ses moments vécus.

Donc, le mieux est encore d’utiliser votre propre mémoire, car tous ces paysages, ces belles images dans votre tête, tous ces bons moments passés, tout ce que vous avez vécu d’agréable, de plaisant, de ressourçant et de stimulant se sont emmagasinés dans votre propre disque dur interne : votre mémoire. Alors, pas besoin d’un artifice extérieur, votre mémoire est là, toujours avec vous, vous pouvez donc vous en servir n’importe où, n’importe quand.

Il vous suffit de fermer les yeux, et de laisser tout doucement vos souvenirs resurgir, tout doucement, comme un puzzle, ils se reformeront  : les couleurs, les formes, les sensations, les personnes, tout ce qui est associé à votre souvenir va reprendre sa place. Et vous verrez, en quelques secondes, la magie opère, vous voilà de nouveau immergé(e) dans ce lieu, dans ce moment de vie, et toutes les sensations agréables vécues refont bientôt surface. L’occasion pour vous de vous ressourcer quelques instants et de réinvestir tous les bénéfices de vos vacances : plaisir, bonheur, partage, rencontre, découvertes, instants, etc…

Pas besoin de longues heures, quelques secondes ou quelques minutes suffisent.

4. Traitez d'abord les activités qui vous procurent le moins de plaisir

Lorsque vous êtes confrontés à des activités qui vous plaisent moins, qui ont moins de sens pour vous, du moins à première vue, lorsque vous vous dîtes : « oh, la barbe, j’ai pas envie », c’est justement là que vous devez être vigilant et ne pas repousser à tout à l’heure ou à demain. Au contraire, faîtes le tout de suite, traitez d’abord, et toujours, ce qui vous plaît le moins et donc vous déplaît le plus dans votre journée pour libérer votre énergie dans les activités qui vous plaisent vraiment. Distinguez par exemple l’urgent ou le prioritaire de l’important. Vous finirez, ainsi, votre journée sur des tâches stimulantes, ressourçantes et inspirantes.

Et vu que notre cerveau retient, hélas bien plus facilement, ce qui lui semble négatif, cela vous permettra, à la fin de votre journée, de finir par une touche positive qui rendra la vie plus facile à votre cerveau et vous procurera satisfaction et pensées positives.

5. Initiez de petits changements, pour donner un nouvel élan à votre quotidien

Enfin,  vacances riment souvent avec nouveauté, changement. C’est déjà un changement de rythme en soi alors pour conserver votre désir de changer, de transformer votre quotidien, vous pouvez tout simplement initier, à votre reprise, de petits changements qui viendront vous donner l’impression de bousculer vos habitudes et ainsi donner un nouvel élan à votre quotidien. Mais attention, pas de grandes résolutions irréalistes, stratégie des petits pas : changez, par exemple, l’agencement de votre salon (inversez fauteuil ou canapé), de votre chambre (table de nuit, commode, armoire), de votre cuisine ou de votre bureau. Vous pouvez aussi décider de réorganiser le classement de vos dossiers ou de votre boîte mails. Vous pouvez, sinon, vous acheter des objets déco pour égayer votre lieu de vie pro comme perso.

Essayez de chercher les petites chosent qui viendront initier, pour vous, la nouveauté, le changement et souffler, en vous, un air de bien-être.

Ces 5 conseils peuvent paraître simplistes mais à l’usage ils peuvent s’avérer d’une grande aide pour vous permettre de conserver votre capital bien-être, acquis pendant vos congés, plusieurs semaines après votre reprise. Et pour les plus aguerris, en appliquant ces conseils vous pourrez enchaîner durablement les alternances de rythme entre travail, week-end prolongé et vacances.

Alors à vous de jouer !

Mobilisez votre Qualité de Présence !
Faites partie des gens qui se bougent, devenez acteur de votre vie
 et soyez au service de votre bien-être !

Cela semble toujours impossible jusqu’à ce qu’on le fasse 
Nelson Mandela

Cadeau pour les lecteurs
de cet article
Recevez gratuitement
 par mail la version
ebook  et Mémo. 

 

Vous avez une problématique, elle est forcement liée à votre Qualité de Présence !